Accueil Actualité chrétienne Chrétiens Christianisme Dossiers Etudes bibliques Israël Médias chrétiens Monde SantéCommunautéContacts
Accueil > Christianisme

La Russie et les Brics bloquent le Conseil de Sécurité

Déjà 6 000 morts en Syrie

Possible voie de sortie en vue

mercredi 1er février 2012, par Jean Paul BWANA , pasteur évangéliste

S'INSCRIRE A CHRETIENS EN RESEAU

Voir en ligne : Crise syrienne

Depuis le début de la révolution syrienne, les statistiques de personnes ayant trouvé la mort à la suite des forces de sécurisées inféodées au président Assad font état de quelques 6 000 morts. Essentiellement des jeunes à fleur d’âge, fer de lance de cette révolution, la population syrienne qui ne veut plus du tout du long règne du président Asad, aura payé le lourd tribu pour l’affranchissement de ce pays du joug dictatorial.

Et selon une déclaration faite ce mercredi par Alain Juppé, ministre français des affaires étrangères, qui vient de séjourner à New York au Conseil de Sécurité des Nations Unies, le nombre de morts a atteint le seuil des 6000 morts, froidement assassinés par l’armée syrienne.

Si à la différence de la Libye, les Nations Unies se retrouvent toujours bloquées dans leur initiative d’une solution internationale de sortie de crise syrienne, notamment à cause de la position peu recommandable de la Russie, de l’Afrique du Sud et de la puissante Chine qui menacent à chaque fois d’imposer leur veto. Il faut ici noter que la gravité de cette crise commence à donner de signes d’ouverture d’esprit de la part de la Russie dont les membres de la délégation au Conseil de Sécurité commencent à faire montre d’un petit assouplissement. De plus en plus le ton dur et non conciliant cède quelque peu la place à un dialogue constructif.
La Russie qui agit toujours de concert avec ce qu’il faut désormais appeler les Brics, et qui comprennent la Chine, l’Inde et l’Afrique du Sud, fait montre d’un peu plus de retenues dans sa position vis à vis de la crise syrienne. Et le reste des pays lui ont emboîté les pas en donnant la nette impression de vouloir désormais tenir compte de la souffrance du peuple syrien, et le nombre impressionnant des morts déjà enregistrés à ce jour. Et selon les observateurs dépêchés sur place dans les zones de conflits, il ne se passe pas un seul jour et sans que les forces syriennes lancent des attaques contre la population syrienne.

Ce débat au Conseil de Sécurité des Nations Unies tourne au tour d’un projet de résolution initiée par la Ligue Arabe qui avait dépêché sur place une équipe d’observateurs pour évaluer le niveau de la gravité de la crise syrienne. Et en dépit de leur présence, les forces syriennes ne se sont jamais réservées et ont continué à agir comme par le passé, en réprimant toute contestation du régime dans le sang. Et selon les statistiques fournies par l’UNICEF, le bilan de la répression est lourd :
- 384 enfants massacrés par le régime,
- 15.000 prisonniers,
- 15.000 réfugiés éparpillés essentiellement dans les pays voisins.

Le chef de la diplomatie française reste cependant persuadé que ce changement de ton de la Russie et des Brics, qui semblent vouloir prendre un peu de distance du régime de Bachar al-Assad, laisse une possibilité de l’adoption dans les prochains jours d’une résolution pouvant conduire à la destitution de Assad, et du transfert de son pouvoir à son vice président.

Pour avoir trop attendu, la communauté internationale se retrouve avec le sang des plus des 6000 morts sur sa conscience. Tous ces régimes dictatoriaux sont toujours armés et équipés par ces mêmes grandes puissances qui les font et les défont, en suivant leurs propres intérêts. Rare de fois que l’on se préoccupe de la vie de paisibles citoyens, souvent d’ailleurs désarmés.

Il est grand temps que la Russie et les Brics se soucient du sang humain qui a déjà coulé et qui continue à crier vengeance. A défaut d’être traitées des nations barbares, ces pays ont intérêts à mettre fin au soutien qu’ils apportent au régime sanguinaire syrien. Et dommage pour l’Afrique du Sud qui a eu à souffrir elle même du régime de l’apartheid, mais dont l’actuel président semble accorde peu d’intérêt à la consolidation de la démocratie à travers le monde.

P.-S.

Pasteur Evangéliste Jean Paul BWANA




| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Actualité chrétienne  | Chrétiens  | Christianisme  | Dossiers  | Etudes bibliques  | Israël  | Médias chrétiens  | Monde  | 

Beaucoup de chrétiens sont animés du désir d’entretenir des relations fraternelles, enrichissantes et fructueuses malgré la barrière constituée, quelquefois, par la multiplicité des dénominations. Le Journal Chrétien est une réponse à ce besoin légitime du peuple de Dieu, grâce à son service Chrétiens en Réseau et son portail Missionchretienne.net, première platte-forme de création de blogs chrétiens.